Modele ifs meteo

UKMO, également connu sous le nom UKMET (Royaume-Uni met Office), est le produit modèle global du modèle unifié. Le modèle UKMO fonctionne toutes les 12 heures et sa sortie s`épuise à 3 jours (72 heures) en 6 heures d`intervalle (6H à 48H) et 12 heures d`intervalle (48H à 72h), avec une résolution d`environ 125km (1,25 º). Ce modèle numérique est exécuté deux fois par jour, en utilisant 0 et 12 données UTC; la mise à jour des graphiques commence à 3:50 et 15:50 UTC. Ce modèle est exécuté par met Office Copyright 2013-2019 Meteolo.com. Conçu par Inboka. Le système intégré de prévision (IFS) est un système mondial de prévision météorologique numérique développé et maintenu conjointement par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMWF) basé à Reading, en Angleterre, et Météo-France basé à Toulouse [1]. Il comprend un modèle atmosphérique spectral avec un système de coordonnées verticales suivant le terrain couplé à un système d`assimilation des données 4D-Var. En 1997, l`IFS est devenu le premier système de prévision opérationnelle à utiliser 4D-Var [2]. Les deux ECMWF et Météo-France utilisent l`IFS pour faire des prévisions météorologiques opérationnelles, mais en utilisant une configuration et une résolution différentes (la configuration de Météo-France est appelée ARPEGE).

Il s`agit de l`un des principaux modèles mondiaux à moyenne portée en usage général dans le monde entier; ses rivaux les plus éminents de la gamme moyenne de 6 à 10 jours comprennent le système américain de prévision globale (GFS), le modèle canadien d`échelle mondiale pour l`environnement (GEM et GDPS) et le modèle unifié du UK Met Office. Le modèle global environnemental Multiscale (GEM) est un système intégré de prévision et d`assimilation des données mis au point par la recherche en prévision numérique (RPN), la direction de la recherche météorologique (MRB) et le Centre météorologique canadien (CMC). Le système intégré de prévision (IFS) d`ECMWF partage les principaux composants du modèle avec METEO-France, entre autres une option non hydrostatique pour les applications à des échelles horizontales plus fines que 10 km environ. Aux échelles hydrostatiques (pour les maillages jusqu`à 10 km), les IFS non hydrostatiques donnent des prévisions très similaires à l`IFS hydrostatique opérationnel, et peuvent être exécutées de manière stable avec des étapes assez longues qui sont utilisées avec ce dernier modèle. Cependant, le coût de calcul de l`IFS non hydrostatique par pas de temps est sensiblement plus important qu`avec l`IFS hydrostatique (environ deux fois à une résolution de 10 km). http://www.weatheroffice.gc.ca/ensemble/naefs/index_e.html le modèle américain GFS (Global Forecast System) fonctionne en deux parties: la première partie (résolution supérieure) sort à 192 heures avec des graphiques pour toutes les 6 heures.

This entry was posted in Senza categoria. Bookmark the permalink.

Comments are disabled